•  

    Ceux qui ont perdu les élections à causes de ses "salauds d'abstentionnistes" qu'ils nous disent, qui, au lieu de voter "pour eux" n'ont pas voté et, non vote, toujours à l'avantage du gagnant qui lui évidemment à perdu ou, naturellement gagné par combines ???

    ça, c'est certain qu'ils nous disent les perdants...



    Curieuse vision de l'abstentionnisme que celle de le revendiquer comme raison de perte d'une élection alors, que tout le monde sait que les 2 partis sus nommés font, sur ordre, toujours le plein de leurs électeurs ...

     

    À, si ses salauds d'abstentionnistes avaient voté pour nous, nous serions Président...



    Et qui aujourd'hui les revendiquent, "pauvres abstentionnismes ayant voté contre ou pour, "l'ont ne sait plus", les "Le Pen" ou "les Mélenchon", sans le savoir ni avoir voté... 

    C'est bien à cause d'eux, (re salauds d'abstentionnistes) si ses deux canards boiteux permanents râleurs et utopiques de la politique n'ont pas "gagnés" la présidentielle...

    Les abstentionnistes, c'est devenu pour nos nuls de la politique, ceux qui les ont fait perdre, pensez donc, s'ils avaient voté, ils auraient voté pour nous, c'est certain...

    À, si ses salauds d'abstentionnistes avaient voté pour nous, nous serions Président...



    Donc, il faut retourner la situation sous peiner de ridicule électoral...

     

    À, si ses salauds d'abstentionnistes avaient voté pour nous, nous serions Président...




    Ce jour, 1er au palmarès de la mauvaise foi et connerie politique ... (pourtant pas sans sérieuse concurrence notre homme).



    Mélenchon qui "se pense" être le recours "politique" de ceux qui n'ont pas voté, en les faisant voter "d'office" pour lui...


    Comment peut-on être aussi imbus de sa personne pour dire, les millions de Français qui n'ont pas voté, l'ont fait parce qu'ils me voulaient comme président, (dans sa petite tête de gauchiste, bien sûr, il se voit président à vie, c'est la tradition chez les communistes)...

    Sans jamais "pouvoir s'imaginer", tellement il est "gonflé" de sa propre importance, que s'ils n'ont pas voté pour lui, c'est qu'ils n'y voyaient aucun intérêt tout comme pour leur abstention vers les autres candidats...

    Qui peut, de normalement constituer, peut encore croire et suivre un tel champion de l'imbécilité et de la mauvaise foi politique ???

     

    À, si ses salauds d'abstentionnistes avaient voté pour nous, nous serions Président...

    Je pense que pour les "Le Pen", peut être moins blindés que les Mélanchoniste, ça sent le retour à la réalité de leur parti politique, quelques % de râleurs électeurs.

     

    À, si ses salauds d'abstentionnistes avaient voté pour nous, nous serions Président...

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ce qu'ils oubliers, nos râleurs encartés et fonctionnarisés à vie, c'est que les électeurs français, ont voté "Macron", pour "court -circuiter" notre système syndicale politique et communiste, destructeurs d'emplois et champions de la langue de bois...



    Des fainéants, il y en a, c'est incontestables, probablement plusieurs millions en France, c'est dans la nature humaine, j'en fais sûrement partie, ayant préféré un travail facile et bien rémunérer... 
    (Pas fonctionnaire, je n'aurais jamais pu ... Bien qu'employés à vie, même pour les incapables, rêve cauchemar pour quelques 20 ou 30 % d'inutiles à vie... Mal rémunérer mais abuseurs d'avantages sociaux, dont la base de fonctionnement est : la "jalousie envieuse" et la "médisance perpétuelle" sur le collègue de "travail" +, pour certains le plaisir de pouvoir emmerder le "cochon "de contribuable, celui qui assure leurs salaire..)

    Les fainéants et la réaction syndicale...



    Alors pourquoi ils râlent, nos syndicalistes fonctionnarisés quand on appel, un chat un chat...

    Il est bien probable que "ces, nos, fainéants râleurs" toujours encartés à gauche, oui, on se demande pourquoi ils râlent sur un simple mot (voir *1).
     

    Toujours les mêmes nos râleurs et, toujours prêt à bloquer le pays même sur un simple mot...

    *

    Sur le fond, se sont bien eux les plus fainéants "ces râleurs grands amateurs d'avantages sociaux" voilà un mot fainéant, qui les touchent jusqu'au trognon ces "Français" qui se disent, "nous les travailleurs"...

    Se croyant avec leurs 25 / 30 heures semaine, "les meilleurs du travail" sans se rappeler qu'ils les ont obtenus leurs 25 /30 heures à coups de grèves bloquantes, et ce, toujours sur le dos de ceux qui travaillent et prennent le plus de risques, les employés et patrons des entreprises de production...

     

    Les fainéants et la réaction syndicale...




     Ou, la grande preuve de la "bêtise populaire électorale "des hommes politiques de gauche en manque de clientèle.

     

     

    * 1 ) ISF : l’escroquerie du « cadeau aux "riches" »

    C'est qui les riches ???

     

    « L’État fait des cadeaux aux riches » (réforme de l’ISF). « L’État distribue de l’argent aux patrons » (CICE transformé en baisse de charges). Ce vocabulaire est devenu banal et ne choque plus personne. Pourtant, il est le fruit de la démagogie politicienne. Susciter l’envie, la jalousie, la convoitise, les sentiments les plus bas, est devenu un argument politique omniprésent.

     

    Un pas riche et raciste du FN...

    Les fainéants et la réaction syndicale...

     

     

    Un pas riche en grève avec le rêve de devenir riche à la place des riches...

     

    Les fainéants et la réaction syndicale...

     

    Mais, sans le risque

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Nos minorités agissantes, quelques milliers d'inscrits aux FN, racistes basiques, fascistes en herbe et nostalgiques du nazisme, tenant du renfermement de la France sur elle-même sans même en connaître les conséquences économiques...

     

                                                           Nos beaufs

    Les éternels râleurs et mécontents, pas si nombreux qu'ils voudraient nous le faire croire...



    + les Mélenchonistes, rêveurs de la grande révolution gauchiste et d'une dictature d'un prolétariat qui n'existe plu... Leurs modèles: l'ex URSS qui a finie en faillite généralisée, Castro et ses policiers tenant d'une main de ferre son peuple, Chavez/Madureau ayant réussit à faire d'un pays riche un pays à pénurie généralisée et réduits à faire tirer par leur police politique sur les mécontents ...


    Tous interchangeables, car, utopiques, râleurs professionnels et grands amateurs de privilèges...

     

    Les éternels râleurs et mécontents, pas si nombreux qu'ils voudraient nous le faire croire...



    À y additionner les permanents syndicaux cégétistes ou autres, (c'est tout ce qui reste de nos syndicats), là aussi, environ "20 000 râleurs fonctionnarisés", destructeurs de nos services publics et grands pourvoyeurs de manifestations de rues pour le soutien de leurs privilèges...

    Leurs seules méthodes : crier fort et tenter de bloquer la vie économique du pays sous prétexte de démocratie alors que dans la réalité, ils n'essaient que d'obtenir plus de privilèges ou de maintenir ceux déjà acquits de par leurs grèves bloquantes.

    Privilèges toujours obtenus au détriment du français travailleur lambda dit "cochons de payeur"



    Voilà le portrait de ceux qui "se disent" plus patriote que les autres...

     

    Heureusement, ils restent minoritaires.

     

     

    Les éternels râleurs et mécontents, pas si nombreux qu'ils voudraient nous le faire croire...




    Peut importe que vous soyez du FN, Mélanchonistes, syndicalistes fonctionnarisés ou "patriotes" rêvant de la destruction de nos institutions...

    Vous devriez savoir que seules comptent ceux qui votent et vous n'étiez pas asses "d'utopiques" à voter pour "l'une" ou pour "l'autre", de vos tètes pensantes" ce, malgré leur consigne très strictes de vote... 

    Tant qu'a nos syndicats politiques, ils ne représentent plus qu'eux même et quelques "maigres adhérents" et donc n'ont plus aucune réelle influence politique...

     

    Les éternels râleurs et mécontents, pas si nombreux qu'ils voudraient nous le faire croire...



    Pourquoi "si peut" ont voté pour ces deux partis et leur grand chef râleur, même en %, "votants ou pas" le vote de chacun étant libre...

    C'est juste que leur programme politico-économique était mauvais et sans intérêt pour "l'électeur lambda", celui qui "vote en sa conscience et sur des bases économiques réelles" et non sur les "consignes" d'un parti d'opposition sans autres buts que de s'opposer ou, pour certains sur des utopies...

    Donc arrêtez de fantasmer, Macron à bien été "démocratiquement" élu par les français, ceux qui votent et, qui souhaitaient un changement...

    Mais ne souhaitaient pas le bordel promis par des incompétents rêveurs, carriéristes ou, pour les pires, nos utopistes rêveurs ou casseurs...

     

    Les éternels râleurs et mécontents, pas si nombreux qu'ils voudraient nous le faire croire...

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le FN, celui des "râleurs pour râler", et des "fascistes amateurs de dictature", il n'avait rien de sérieux à proposer, sauf de tout casser et, d'être contre tout ce qui est pour et pour tout ce qui est contre ce, suivant les humeurs de leur présidente. 

     

    Français adhèrent au FN

    Les syndicats, (Mélenchon) et le FN ont perdus, la France va pouvoir évoluer...

     

    Position électorale qui facilite grandement la politique du négatif ne servant à rien d'autre que de gagner quelques tristes électeurs râleurs et racistes basiques...

     
    Les électeurs du FN devraient bien se reconnaître dans cette description "du rien d'autre que du contre" qu'ils admirent tant...



    Pour la suite, leurs dirigeants, vont pouvoir râler et s'entrent bouffer suivant la grande tradition des partis extrémistes fascisants... 

    Ça promet d'être rigolo...

     

     

    Les syndicats, (Mélenchon) et le FN ont perdus, la France va pouvoir évoluer...

     

     

    Revenons aux "ex partis" des fonctionnaires et autres calciques profiteurs à vie de la politique et de l'argent du travail des Français, qu'ils soient de gauche ou de droite, la race est en voie d'extinction, ils ont abusé du système, l'ont gangrenés jusqu'au trognon, avec des assemblées nationales ne représentant plus qu'eux même, (depuis plus de 30 ans).

    Notre système politique, ce n'était plus que 95 % de fonctionnaires ou assimilés ne votant plus que pour la conservation de leurs avantages et pour en trouver de nouveaux "toujours" à leurs avantages...

     

     La politique vue par le PS

    Les syndicats, (Mélenchon) et le FN ont perdus, la France va pouvoir évoluer...


     

    Rien pour la France qui travaille, risque et paye, pas même pour les employés du secteur prive qui partagent les risques de leurs employeurs, juste de leur demander encore plus d'impôts et de taxes...
     

    Rien sauf "payer toujours plus" ...

     

    Ceux là, ceux du toujours plus de pognons et toujours moins de services, nous les retrouvons tous chez Mélenchon et les frondeurs du PS, piteux restes du socialisme à la Française, (fonctionnaires en surnombre, salariés des entreprises à monopole d'état et autres syndicalistes politisés et fonctionnarisés à vie), qui vont surement se regrouper dans le partis des "faussement insoumis" mais "vrais conservateurs à la française" qui ne veulent surtout que rien de leurs "ex privilèges" et emplois  à vie, ne change...

     

    Ils ont tous un emploi à vie 

    Les syndicats, (Mélenchon) et le FN ont perdus, la France va pouvoir évoluer...

     

     

    Ce sont bien eux, ces 15/20 % de français, fonctionnaires en surnombres et à vie, salariés et cadres des entreprises à monopole d'état, employé et cadres de notre sécurité sociale et, pour tous, leurs systèmes syndical politisé, tous vivant sur les largesses de leur "ex état", donc de nos impôts, taxes, et charges sociales.


    Ce sont bien eux qui ont mis la France dans la "médiocrité" dans laquelle ils se complaisent... 

     

    Celle de leurs avantages à vies gagnés, (volés), à coups de grèves bloquantes et toujours payer par le contribuable... 

                               

    Pour eux, c'est FINI...

     

    Les syndicats, (Mélenchon) et le FN ont perdus, la France va pouvoir évoluer...

     

     

    C'est certain, ils vont bien tenter une nouvelle chance de reprendre le pouvoir sur le pognon des autres en relançant leurs grèves bloquantes, mais pas certain que le nouveau gouvernement les suivent dans leurs dérives financières de "confiscation "de l'argent des autres... 

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  C'est certain, tous les FN inscrits ont voté Le Pen...

     

    Les autres ceux qui ne voulaient pas de Macron ont voté blancs ou n'ont pas voté.

     

    Donc, 10.600.000 ont voté Le Pen ou, pour un retour du fascisme en Europe ils y croyaient ??? 

     

    Les vrais resultats du FN, ou la fin du FN, partis politique fascisant...

           

    20.800.000 droites et gauches réunies ont voté Macron...         

    17 000 000 droites et gauche réunis n'ont pas voté donc ne voulaient pas des Le Pen et du FN...

    Soit près de "38 millions" d'électeurs sur "48 millions" n'a pas voulu du FN.

     

    Voila la réalité...

     

    Entre vraies et fausses informations ou, informations tronquées pour tromper  les imbéciles...

    Je me demande comment le FN peut "encore réunir" le vote de 10 millions d'électeurs soit 20 % des 48 millions existants.

     

    Les vrais resultats du FN, ou la fin du FN, partis politique fascisant...

     

    Front national : gueule de bois et règlements de comptes au Chalet du Lac ...

         


    La France, la vraie, ne rêve ni de révolution ni de guerre avec ses voisins et encore moins de fascisme ou de dictature stalinienne...

    Pas plus qu'elle ne veut du " Rêve Chaviste" de Mélenchon...

     

    Oui, le FN a fait moins que ses rêves de 40 %  et ce, grâce à l'aide de "ses" lanceurs de "boules puantes" qui sévices sur les réseaux sociaux...

    Grand Merci à eux...

    Qui "d'un peu critique" ou, "pas trop mouton râleur", peut voter pour des gens qui à longueur de journée lancent fausses informations, insultent ou menaces contre tous ceux qui ne pensent pas comme eux..

     

    Le FN a perdu, ce grace à ses lanceurs de boules puantes autant que par sa negation de ce qu'est la france...

     

    Utilisent, journellement, le blogue "spoutnik" de propagande de Poutine, (président à vie), pour nous faire croire que la vie politique dans la Russie de Poutine est donc, celle que nous propose les plus fascisants du FN peut être un rêve pour les Français...

     

    Le FN a perdu, ce grace à ses lanceurs de boules puantes autant que par sa negation de ce qu'est la france... 

     

    Ou, encore voudrait nous faire vivre dans le "paradis socialiste" de Maduro ou, la police tire à balles réelles sur les manifestants ne voulant plus de sa gestion calamiteuse, probablement plusieurs centaines de morts. 

    (Pays qui dispose d'énormes richesses, pétrole, or, matières premières... Richesses naturelles gaspillées par sa gestion  socialisante dont, même les pauvres, ne profitent pas). 

     

     

    Le FN a perdu, ce grace à ses lanceurs de boules puantes autant que par sa negation de ce qu'est la france...

    Tout ce que la France, sur le fond, ne veut pas...

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires