•  

    Et Donald Trump mit les pieds dans le plat : la France, homme invisible de l’Europe (mais comment faire pour que Paris rattrape Londres et Berlin) ?

    https://outlook.live.com/owa/?path=/mail/inbox/rp

     

    Le FN et l'Europe, ce que les électeurs du FN ne comprennent pas...

     

     

    Il a raison cet homme de vouloir "disperser" l'Europe, c'est un bon commerçant...

    Oui, c'est certain, négocier "commercialement" avec une pléiade de petits pays en plus où moins bonne position financière, c'est plus facile que d'avoir 450 millions de consommateurs faisant bloc pour s'imposer... 

     

    Au FN ce que l'on ne vois pas, ce sont les interets antis Europeen de Trumps et de Poutine

     

     

    Autre ennemis de l'Europe, Poutine, "excellente stratège militaire"  avec le  même objectif commercial que Poutine, mais en plus, celui de disperser le bloc OTAN, l'Europe seul, militairement, ne représente rien et encore moins en ordre dispersé vis-à-vis de la puissance militaire Russe qui n'en fera qu'une bouchée

     

    Au FN ce que l'on ne vois pas, ce sont les interets antis Europeen de Trumps et de Poutine

     

     

    Quand même une réalité facile à comprendre...

    Combien d'emplois américains risquent de quitter la France avec la politique de Trumps ?

    Combien d'emplois, Poutine et sa "formidable et performante" industrie civile et son faible PIB par habitant, va créer en France ???

     

    Au FN ce que l'on ne vois pas, ce sont les "intérêts anti-européens" de Trumps et de Poutine.

     

    Donc, par qui et comment le FN compensera les "destructions d'emplois" et les "hausses obligatoires des prix", (inflations et matières premieres plus chères), dues aux fermetures de nos frontières et à l'abandon de l'Euro  pour aller rejoindre Poutine ??? 

     

    Au FN ce que l'on ne vois pas, ce sont les interets antis Europeen de Trumps et de Poutine

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • La gauche et le "fric" des autres, toujours la base de leurs promesses électorales...

     

    Au fait, c'est qui les autres, sinon le contribuable et le payeur de taxes soit, tout le monde, vous compris ...

    Oui, si tout le monde ne paye pas d'impôts mais, tout le monde paye des taxes (TVA  et autres).

     

    Par le biais principalement des taxes, (que tout le monde paye), puis en secondaire des impôts, + de 60 % de l'argent des Français, compris celui des aides sociales, va directement au fonctionnement de notre État dont la majorité, aux salaires et aux avantages sociaux de nos fonctionnaires, assimilé et entreprises à monopole d'Etat.

     

     

    1 Prélevé au niveau européen

     

     

    La gauche et le "fric" des autres, toujours la base de leurs promesses electorales intenables...

     

    7 "petits" candidats avec "petits" projets, il les faudrait "tous" pour arriver à faire un president "presque" honorable...

     

    La gauche et le "fric" des autres, toujours la base de leurs promesses electorales intenables...

    Le dernier, pas très honorable...

     

    Apparemment à gauche, l'on a pas encore compris que pour que les entreprises créent des emplois et de la richesse nationale il faut en premier qu'elle aient des commandes, donc qu'elles soient compétitives au niveau européens, au minimum et, mondiale pour faire mieux.

     

    Donc, pour l'instant, inutile de promettre + de fonctionnaires et une généreuse distribution du "fric" des autres à tout électeur potentiel ...

     

    Nous ne l'avons pas encore gagné ce fric...


    Bien au contraire, la France s'endette régulièrement pour payer les dépenses de fonctionnement de son état...

     

    Alors, promettre + !!!   (Voir rubrique, escroquerie électorale).

     

    La gauche et le "fric" des autres, toujours la base de leurs promesses electorales intenables...

     

     

    La preuve, la gauche, en 5 ans, n'a rien pu faire, ni contre le chômage, ni pour le niveau de vie des français, bien au contraire...

     

    Elle a juste réussie à augmenter les impôts et taxes...

     

    Alors, qui va voter pour eux, reste la grande question de l'année 2017.

     

    La gauche et le "fric" des autres, toujours la base de leurs promesses electorales intenables...

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Eux-mêmes, vont-ils finir par rejeter "leur" système syndical et ses "intransigeances mortelles" pour notre économie... 

    https://www.contrepoints.org/2017/01/07/277012-fonctionnaires-preferent-fillon-aux-candidats-de-gauche?utm_source=Newsletter+Contrepoints&utm_campaign=8a6676db48-Newsletter_auto_Mailchimp&utm_medium=email&utm_term=0_865f2d37b0-8a6676db48-101125109&mc_cid=8a6676db48&mc_eid=b3060f7cfc

    Ou, la fin d'un système ...

     

    Nos fonctionnaires et assimilés, ont-ils compris "le" grand problème économique du pays...

     Vision cégétiste du "parfait" fonctionnaire...

     

    Oui,

     

    Ils se doivent d'être discret et au service de tous, pas de quoi en faire un enjeu électoral partisan ...

     

    Nos fonctionnaires et assimilés, ont-ils compris "le" grand problème économique du pays...

     

    Et pourtant, par leurs syndicats politisés et l'absence totale de risque professionnel, (retour à leur petit bureau et autres avantages à vie en cas d'échec politique)...

     

    Ils ont réussi à dominer, même de truster, la vie politique française à hauteur de plus de 80 % d'élus...

     

    De plus en plus nombreux nos fonctionnaires, les plus sérieux, le comprennent aussi, et se rendent compte de l'impasse économique qu'à induit de "trustage" de notre vie "politique" par la fonction publique et ses assimilés...

     

    Nos fonctionnaires et assimilés, ont-ils compris "le" grand problème économique du pays...

     

    Bien sur, pas tous, mais les 70 % de nos fonctionnaires et assimilés qui travaillent réellement... Oui, il y en a dans notre fonction publique des consciencieux et des responsables.

    Et ceux-là aujourd'hui, ils en sont là, par raz le bol de supporter une pléiade d'inutiles à financer, (oui les fonctionnaires payent, eux aussi, des impôts et ils savent parfaitement à quoi et à qui servent les gaspillages de l'argent public.

     

    Nos fonctionnaires et assimilés, ont-ils compris "le" grand problème économique du pays ???

     

    De là,

    Certains vont voter pour fillons, malgré sa volonté de supprimer 500 000 postes, soit les consciencieux et travailleurs qui ont "marre" de supporter silencieusement les 30 % d'inutiles "parasites à vie" de notre fonction publique...

    Inutiles parasites ou nos syndicats politiques d'extrême gauche recrutent leurs grévistes professionnels, eux aussi, à vie...

     

    Mais aussi,

    Une partie des 30 % les autres, les parasites, vont voter pour le FN ou Mélenchon et leurs promesses électorales utopiques, (ils en ont l'habitude à gauche des promesses utopiques et encore plus d'y croire)...

     

    Ils vont voter FN ou Mélenchon, Juste avec l'espoir que la "gabegie" administrative française va continue encore longtemps, les socialistes conscients eux, ayant fait un magnifique demi-tour utopique devant le problème.

     

    Nos fonctionnaires et assimilés, ont-ils compris "le" grand problème économique du pays...

    Soit, la faction gauchisante déçus de nos fonctionnaires que cherche à recruter la famille Le Pen ce, à coups "de promesses électorales et faciles, à la Mélenchon", du maintien en surnombre des ces 20 à 30 % d' inutiles à vie...

     

    Et ces inutiles ils y croient bêtement, c'est dans leurs gènes...

     

    Nos fonctionnaires et assimilé et leur nouvelle vision

     

    Au prochaines elections, méfiez vous de ceux qui vous promettent la lune avec l'argent de l'état...
     

    De ceux qui vous promettent plus de fonctionnaires, mieux payer...

     

    L'argent de l'état, c'est celui de vos impôts, taxes et charges sociales, le votre.

     

    Donc, pas d'illusion, vous devrez payer ou, ils vous auront mentis ...

     

    Nos fonctionnaires et assimilés, ont-ils compris "le" grand problème économique du pays...

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • En premier mes meilleurs vœux "apolitiques" à vous tous, droite, gauche et autres...

     

    Contre qui raler serieusement, ne me reste que les racistes du FN et nos syndicats impopulaires

     

    Je suis triste, plus rien de "rigolo" en politique de gauche à se mettre sous la dent...

    Ils gouvernaient tellement "médiocrement" qu'ils disparaîtront sans laisser de trace...

     

    Contre qui raler serieusement, ne me reste que les racistes du FN et nos syndicats impopulaires

    Ne reste que quelques gauchistes syndiqués sans réelle envergure politique, (mis à part leurs traditionnelles grèves bloquantes). 

    Une triste représentation de notre "ex-gauche" faite par le "petit  %" d'une population fonctionnarisée et de politiques également fonctionnaires à vie, se croyant indispensable...

    Petit % que personne ne prend au sérieux, sauf eux-mêmes et encore, ils y croient de plus en plus mollement .. 

     

    Contre qui raler serieusement, ne me reste que les racistes du FN et nos syndicats impopulaires

    Bobo de gauche

     

    Je pense que notre gauche s'est suicidée par abus de promesses intenables et intenues ...

    Mais surtout, d'abus de caviar républicain... 

     

    Contre qui raler serieusement, ne me reste que les racistes du FN et nos syndicats impopulaires

     

    Disons qu'il ne reste plus qu'environ, 10 à 12% de la population qui y croient et surtout, qui espèrent encore en tirer quelques bénéfices financiers faciles... 

    Soit une gauche syndicalisée et "conservatrice" à tout prix de ses "avantages acquits" sur le dos "fiscal" des Français. 

     

    Contre qui raler serieusement, ne me reste que les racistes du FN et nos syndicats impopulaires

     

     

    Reste bien "la famille le Pen", et son FN, "d'éternels contestataires de tout" pro Russe Poutine et comptant principalement sur les haines racistes pour prospérer...

    Pas très rigolos le FN, avec ses haines et rancunes refroidis...

    (Actuellement avec les islamistes intégristes un excellent terreaux ou "merdier" à leur disposition, ils aiment ça au FN). 

     

    Contre qui raler serieusement, ne me reste que les racistes du FN et nos syndicats impopulaires

     

    Un FN, qui finalement et bien probablement, n'arrivera qu'en "3 eme" position aux présidentiels avec un programme économique majoritairement "piqué" à Mélenchon, un des derniers des Mohicans du communismes...

     

    Contre qui raler serieusement, ne me reste que les racistes du FN et nos syndicats impopulaires

     

    Râler contre la droite, trop tôt encore, avec les deux derniers entrants, ( Fillon/Macron), qui n'en sont qu'au balbutiement de leur ambitieux programme réformateur.

    Avec, comme seul ennemi, notre système syndicaliste politisé et ultra conservateur qui lui, risque de se retrouver le principal perdant s'il laisse "les vrais" réformateurs réussir...

    La guerre "syndicalo-conservatrice fonctionnarisée" va être dure et sanglante pour notre économie.

     

     

    Contre qui raler serieusement, ne me reste que les racistes du FN et nos syndicats impopulaires

    Permanents cégétistes en pleine action...

     

    Une guerre, contre notre système syndicats politiques, qui ne se fera que sous forme de menace et d'actions syndicales, soit les éternelles grèves bloquantes mener par nos quelques milliers de permanents fonctionnarisés...

    Avec pour base la peur, (largement justifiée), de perdre de leur l'influence negative et financière sur nos services publics et autres entreprises à monopole d'Etat  vivant de subvention. 

    (Influence négative dont les bases restent la grève bloquante pour faire "casquer" encore plus le contribuable utilisateur et payeur.)

     

    Contre qui raler serieusement, ne me reste que les racistes du FN et nos syndicats impopulaires

     

     

    Soit le dernier "royaume financier" de nos "médiocres" centrales syndicales ne représentant, en "adhérents cotisants", que "moins de 3 %" de la France dite par eux, "des travailleurs" celle que notre CGT et autre FO fonctionnarisé est en train de totalement perdre...

     

     

    Contre qui raler serieusement, ne me reste que les racistes du FN et nos syndicats impopulaires

     le contribuable, ce salaud d'utilisateur, payera toujours, qu'ils pensent rêvent nos syndicats...

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    La propagande de Poutine avec la complicité active du FN...

     

    Ce, juste pour trouver le "pognon" necessaire à la prochaine campagne électorale de la famille Le Pen

     

     

    Ah le gentil Poutine... Je ne parle pas des Russes ils n'ont pas leur mots a dire 

     

    http://www.marianne.net/comment-russie-poutine-deploie-ses-reseaux-europe-100248743.html

     

    Extrais de l'article...

     

    Comment la Russie de Poutine déploie ses réseaux en Europe

    Plus proche de la Russie que les Etats-unis, l’Europe est quant à elle devenue un terrain de chasse privilégié des hackers, trolls, think-tanks et médias venus du froid... Vingt-six ans après la fin de la guerre froide, le Vieux continent fait même l’objet d’une véritable "guerre d’information", selon Edward Lucas et Peter Pomerantsev, auteurs d’une étude exhaustive sur le sujet*. Une offensive qui, à la différence de la propagande soviétique, ne cherchait qu’à promouvoir l’agenda du Kremlin, vise à "embrouiller, stupéfier et distraire, pour éroder le soutien public aux valeurs Euro-atlantiques, (..) et relativiser toute information reçue".

     

    Ah ! gentil Poutine... Je ne parle pas des Russes, ils n'ont pas leurs mots à dire.

     

    Le message, disséminé par la chaine Russia Today (RT) en anglais, espagnol, arabe et bientôt en français, ou l’agence Sputnik, un web-tabloïd en 35 langues qui s’autodéfinit comme "fournisseur de contenu d’informations alternatif" est simple, poursuivent les deux auteurs : "Washington est engagé dans une tentative égoiste de dominer le monde. En conséquence, tout ce que la Russie fait pour résister est justifié, et toute critique est décrite comme inventée ou injuste, résultat de double standarts ou de préjugés russophobes." Le message, conclut l’étude, est "conditionné pour des marchés particuliers, et varie selon les pays. A cette fin, elle exploite les tensions ethniques, linguistiques, régionales, sociales et historiques, et promeut les causes anti-systèmes – à droite comme à gauche."

     

    Ah le gentil Poutine... Je ne parle pas des Russes ils n'ont pas leur mots a dire

     

    Il s’agit de diffuser une "vraie information sur la Russie actuelle", opposée au "révisionnisme des résultats de la Seconde guerre mondiale, et à l’héroïsation du nazisme", concluait en novembre Poutine, en référence au conflit ukrainien. Un discours repris, en France, par certains trolls, et kremlinolâtres, actifs dans les médias. Parmi eux, Dimitri de Kochko, journaliste retraité de l’AFP, très en verve sur "la russophobie", ou l’économiste Jacques Sapir, que son souverainisme et sa poutinophilie "rapprochent très évidemment des positions du FN dont les liens avec la Russie, idéologiques, mais aussi semble-t-il financiers, sont souvent soulignés", estime le sociologue Michel Wieviorka, son collègue à l’EHESS.

     

    Ah le gentil Poutine... Je ne parle pas des Russes ils n'ont pas leur mots a dire

     

    Très actif sur son blog "Dissonance", ou sur Sputnik France, Alexandre Latsa, modeste homme d’affaire quadragénaire installé et marié à Moscou, se démène pour défendre la Russie. A tel point que Serge de Pahlen, le directeur des Editions des Syrtes, après avoir publié l’archimandrite Tikhon, le confesseur de Poutine lui a commandé un opus, "Un printemps russe", véritable ode à la Russie poutinienne.

     

    Ah le gentil Poutine... Je ne parle pas des Russes ils n'ont pas leur mots a dire

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires