• Grèves de ceci, grèves pour cela, tous nos institutions étatiques en passent par là ...

     

    Quand notre systeme "syndicale politisé" detruit nos institution...



    Donc, pour moi, par la menace permanente de grève bloquante, nos syndicats politisés et fonctionnarisés sont devenus les "gestionnaires de fait" de nos services et entreprises publiques.

     


    De ce "fait de gestion" par la menace, il en découle...

     

    Quand notre systeme "syndicale politisé" detruit nos institution...

    1) Nous voulons du pognon plus de pognon...

    Puis,

    2) Nous travaillons trop, (autour de 25 Heures réelle semaine) nous ne sommes pas assez nombreux et mal payés...

    3) Que le "cochon" de contribuable ou d'utilisateur paye... Sinon grève...

     

    Quand notre systeme "syndicale politisé" detruit nos institution...



     

    L'administration et les services publics Français battent tous les records du monde de surnombre, d'emplois inutiles et autres postes de "planqués politiques à vie" et donc de coût...



    Voilà ou nous en somme, syndicalement parlant... 

    Quand notre système "syndicale politisé" détruit nos institutions...

     



    Mais, qui ou, quoi protège réellement notre système syndicale???

    Une certitude, ne sont protégé par nos syndicalistes, ni le contribuable ni l'utilisateur, pas même l'emploi.

     

    De là...

    Un enseignement en pleine déconfiture technique et morale...

    Une sécurité sociale qui magret son cout, (le plus élevé du monde) protège et rembourse de moins en moins au point où il faut faire fait appel au assurances privées pour compenser.

    Une SNCF qui n'assure plus rien ...

    EDF en pleine déconfiture morale et financière...

    Une télévision publique coûteuse et médiocre...

     

    Vision cégétiste du "parfait" système public

    Quand notre systeme "syndicale politisé" detruit nos institution...



    Alors, on fait quoi des "ces" mauvais gestionnaires des nos systèmes étatiques??? 

     

    Oui, je dis bien "gestionnaire de fait de nos institutions", gestionnaire à coups de menace de grève bloquante et de piquets de grève tenus par ses permanents fonctionnarisés...



    Il va bien falloir prendre une décision contre ses destructeurs d'économie et de plus, des "immoraux", prenant les Français pour leur vache à lait...



    À toi Macron, 60 % des Français et moi avons voté pour toi et, pour supprimer ça...

     

    Quand notre systeme "syndicale politisé" detruit nos institution...

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Une imbécillité politique de plus...

    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/09/15/macron-president-des-riches-le-vrai-du-faux-de-la-charge-de-jean-luc-melenchon_5186303_4355770.html

     

    President des riches ???

     

    Donc, j'en déduis, que "si" les Français avaient voulus de Mélenchon, il aurait été, président des pauvres ???

    Surprenant pour un pays riche d'avoir un président "dit" des pauvres et de plus qui est riche...


    Sur le fond, pourquoi pas, au Venezuela, Maduro, (un très bon ami de Mélenchon), à réussit, à faire d'un pays "très riche" avec matières premières et pétrole abondant un pays 'très pauvres' avec 'pénurie' de tout ???

    Faut déjà le faire, pas évident de ruiner l'économie d'un pays riche de ses matières premières.

     

    President des riches ???

     

     

    Donc, pour ce qui est de Macron, pour moi, il n'est "que le président élu par + de 60 %" des votants pour mettre fin aux gaspillages de nos impôts, taxes et charges sociales...

    Évidemment ça ne fait pas plaisir à ceux qui en vivent et surtout, en abusent.

     

    President des riches ???

     

    Nos ressources sociales et étatiques, (impôts, taxes et charges sociales), joyeusement dépensées par une administration pléthorique, "syndiquée chez nos irresponsables" amis de Mélenchon et rêvant de "dictature du prolétariat" à la Staline.

     

    President des riches ???

     

    Administration se complaisant dans ses avantages sociaux corporatifs, imbus de son importance et réclamant sans cesse plus à coup de grèves...

    Administration de la France dans laquelle il faut ajouter nos fonctionnaires "employés communaux à vie", devenus à coups de corruption électorale, trop nombreux, trop onéreux et ne travaillant plu que quelques heures par semaine , devenus, pour raisons syndicales, totalement incontrôlable par ceux qui les payent

     

     

    President des riches ???

     

    À y ajouter, ceux de nos entreprises à monopole d'état, champion de la grève bloquante, (services transport et énergies)... 

    Soit, quelques milliers de citoyens français qui pour "raisons purement corporatives" semblent prendre plaisir à emmerder 65 millions d'autres Français tout en les ponctionnant, (subventions et autres ponctions sur nos impôts), pour boucher leurs trous de gestion et abus syndicaux. 

    President des riches ???

     

    Et encore, à classer dans les gourmands de l'argent public, ceux de notre sécurité sociale qui eux, cachés derrière leurs tas de paperasseries administratives incompréhensibles en xxxx exemplaires et ordinateurs en pannes.

    Piochent dans les caisses sociales pour entretenir notre CGT et ses permanents...

    Permanents dont, les seules actions sont celles de meubler les manifestations publiques et, d'établir les barrages routiers et autres blocages d'usines.

    Blocages n'ayant d'autres buts, que celui de ponctionner les entrepreneurs et leurs salariés au seul bénéfice des administrations publiques. 



    Eux-mêmes...

     

    De la défense de l'emplois et de l'ouvrier rien, (ce, dans la plus pure tradition communiste ou le fonctionnaire et Roi).

     

    President des riches ???

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Soit, les pires qui encore, continuent à promettre "l'intenable" ou, "le rêve utopique" à la "crédulité" de leurs électeurs...

     

    Les derniers "baratineurs populaires" de notre politique politicarde Le FN et Mélenchon....




     

    Pour le FN et ses basiques, comment des citoyens Français et éduqués, peuvent encore croire que le renferment du pays sur lui-même peut leur permettre d'avoir un meilleur niveau de vie, que le racisme et le rejet de l'autre et de ses différences est un gage de réussite pour un pays??? 

     

    Les derniers "baratineurs populaires" de notre politique politicarde Le FN et Mélenchon....



    Que d'avoir, pour diriger le pays des politiques "à tendance fascisante" peut leur donner une meilleure liberté après avoir vue ce qui c'est passé avec Mussolini et ses chemises brunes ou Hitler avec le nazisme???

     

    Les derniers "baratineurs populaires" de notre politique politicarde Le FN et Mélenchon....




    Pour Mélenchon, qui encore peut croire que le communisme ou le socialisme et un idéal à partager après le constat mondial de la débandade morale et financière de l'ex URSS et, que de dire que Maduro et Castro, ses grands amis sont des exemples de gestions pour "l'enrichissement" des classes populaires...


     Où alors, vouloir y faire une carrière rémunératrice ...

     

    Les derniers "baratineurs populaires" de notre politique politicarde Le FN et Mélenchon....



    Faut vraiment en tenir une "sérieuse couche" pour suivre ces deux "utopies mortifères" pour les pays et leur peuple...

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Ceux qui ont perdu les élections à causes de ses "salauds d'abstentionnistes" qu'ils nous disent, qui, au lieu de voter "pour eux" n'ont pas voté et, non vote, toujours à l'avantage du gagnant qui lui évidemment à perdu ou, naturellement gagné par combines ???

    ça, c'est certain qu'ils nous disent les perdants...



    Curieuse vision de l'abstentionnisme que celle de le revendiquer comme raison de perte d'une élection alors, que tout le monde sait que les 2 partis sus nommés font, sur ordre, toujours le plein de leurs électeurs ...

     

    À, si ses salauds d'abstentionnistes avaient voté pour nous, nous serions Président...



    Et qui aujourd'hui les revendiquent, "pauvres abstentionnismes ayant voté contre ou pour, "l'ont ne sait plus", les "Le Pen" ou "les Mélenchon", sans le savoir ni avoir voté... 

    C'est bien à cause d'eux, (re salauds d'abstentionnistes) si ses deux canards boiteux permanents râleurs et utopiques de la politique n'ont pas "gagnés" la présidentielle...

    Les abstentionnistes, c'est devenu pour nos nuls de la politique, ceux qui les ont fait perdre, pensez donc, s'ils avaient voté, ils auraient voté pour nous, c'est certain...

    À, si ses salauds d'abstentionnistes avaient voté pour nous, nous serions Président...



    Donc, il faut retourner la situation sous peiner de ridicule électoral...

     

    À, si ses salauds d'abstentionnistes avaient voté pour nous, nous serions Président...




    Ce jour, 1er au palmarès de la mauvaise foi et connerie politique ... (pourtant pas sans sérieuse concurrence notre homme).



    Mélenchon qui "se pense" être le recours "politique" de ceux qui n'ont pas voté, en les faisant voter "d'office" pour lui...


    Comment peut-on être aussi imbus de sa personne pour dire, les millions de Français qui n'ont pas voté, l'ont fait parce qu'ils me voulaient comme président, (dans sa petite tête de gauchiste, bien sûr, il se voit président à vie, c'est la tradition chez les communistes)...

    Sans jamais "pouvoir s'imaginer", tellement il est "gonflé" de sa propre importance, que s'ils n'ont pas voté pour lui, c'est qu'ils n'y voyaient aucun intérêt tout comme pour leur abstention vers les autres candidats...

    Qui peut, de normalement constituer, peut encore croire et suivre un tel champion de l'imbécilité et de la mauvaise foi politique ???

     

    À, si ses salauds d'abstentionnistes avaient voté pour nous, nous serions Président...

    Je pense que pour les "Le Pen", peut être moins blindés que les Mélanchoniste, ça sent le retour à la réalité de leur parti politique, quelques % de râleurs électeurs.

     

    À, si ses salauds d'abstentionnistes avaient voté pour nous, nous serions Président...

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ce qu'ils oubliers, nos râleurs encartés et fonctionnarisés à vie, c'est que les électeurs français, ont voté "Macron", pour "court -circuiter" notre système syndicale politique et communiste, destructeurs d'emplois et champions de la langue de bois...



    Des fainéants, il y en a, c'est incontestables, probablement plusieurs millions en France, c'est dans la nature humaine, j'en fais sûrement partie, ayant préféré un travail facile et bien rémunérer... 
    (Pas fonctionnaire, je n'aurais jamais pu ... Bien qu'employés à vie, même pour les incapables, rêve cauchemar pour quelques 20 ou 30 % d'inutiles à vie... Mal rémunérer mais abuseurs d'avantages sociaux, dont la base de fonctionnement est : la "jalousie envieuse" et la "médisance perpétuelle" sur le collègue de "travail" +, pour certains le plaisir de pouvoir emmerder le "cochon "de contribuable, celui qui assure leurs salaire..)

    Les fainéants et la réaction syndicale...



    Alors pourquoi ils râlent, nos syndicalistes fonctionnarisés quand on appel, un chat un chat...

    Il est bien probable que "ces, nos, fainéants râleurs" toujours encartés à gauche, oui, on se demande pourquoi ils râlent sur un simple mot (voir *1).
     

    Toujours les mêmes nos râleurs et, toujours prêt à bloquer le pays même sur un simple mot...

    *

    Sur le fond, se sont bien eux les plus fainéants "ces râleurs grands amateurs d'avantages sociaux" voilà un mot fainéant, qui les touchent jusqu'au trognon ces "Français" qui se disent, "nous les travailleurs"...

    Se croyant avec leurs 25 / 30 heures semaine, "les meilleurs du travail" sans se rappeler qu'ils les ont obtenus leurs 25 /30 heures à coups de grèves bloquantes, et ce, toujours sur le dos de ceux qui travaillent et prennent le plus de risques, les employés et patrons des entreprises de production...

     

    Les fainéants et la réaction syndicale...




     Ou, la grande preuve de la "bêtise populaire électorale "des hommes politiques de gauche en manque de clientèle.

     

     

    * 1 ) ISF : l’escroquerie du « cadeau aux "riches" »

    C'est qui les riches ???

     

    « L’État fait des cadeaux aux riches » (réforme de l’ISF). « L’État distribue de l’argent aux patrons » (CICE transformé en baisse de charges). Ce vocabulaire est devenu banal et ne choque plus personne. Pourtant, il est le fruit de la démagogie politicienne. Susciter l’envie, la jalousie, la convoitise, les sentiments les plus bas, est devenu un argument politique omniprésent.

     

    Un pas riche et raciste du FN...

    Les fainéants et la réaction syndicale...

     

     

    Un pas riche en grève avec le rêve de devenir riche à la place des riches...

     

    Les fainéants et la réaction syndicale...

     

    Mais, sans le risque

     

     

    Partager via Gmail

    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires