• Au cas où "ça" créerait des emplois, les syndicats et la gauche de la gauche sont contre...

    Réforme du code du travail : les syndicats préparent la riposte

    Le Parisien  

    PHOTO D'ILLUSTRATION. La réunion des syndicats ce mardi a lieu à l'initiative de la CGT et de son secrétaire général Philippe Martinez. (AFP/JACQUES DEMARTHON). Le front s'organise. Ce mardi en fin de journée, les principaux syndicats se réunissent ...

      

    C'est normal, ils perdraient leurs raisons d'être... 

     

    Un salarié qui travaille et gagne correctement sa vie ne se syndique pas et ne vote pas à gauche... 

    Sauf pour ceux qui vivent des générosités de l'État socialiste. (Soit, de nos impôts, taxes et charges sociales les plus élevées du monde).

     

     

    Des fois que ça creerait des emplois, les syndicats et la gauche de la gauche sont contres...

     

    Demandez aux "centaines de milles" de permanents syndicaux du secteur public, ce qu'ils en pensent ???

    À tous ceux simples salariés ou cadres dépendant des secteurs publics, administrations publiques et semis publics, employés des sociétés à monopole d'État... 

    Demandez leurs, s'ils veulent revenir "ramer" dans le secteur privé??? 

     

    Pourtant, c'est bien le secteur privé qui assure leurs surnombres, salaires et avantages sociaux...

     

    Des fois que ça creerait des emplois, les syndicats et la gauche de la gauche sont contres...

     

    N'oubliez jamais que s'il y a grève, ce sont toujours eux qui mènent la danse, pratiquement pas de risque de perte d'emplois, pas de risque de faillite de leur employeur, c'est toujours le contribuable qui paye...

     

    Des fois que ça creerait des emplois, les syndicats et la gauche de la gauche sont contres...

     

    De plus la grande majorité des avantages obtenus vont en premier à eux... (Seul l'état en prélevant de nouvelles taxes et impôts peut satisfaire leurs demandes sans risque de faillite.) 

    Enfin peut-être, et probablement pas pour longtemps, car de plus en plus l'État français, quoiqu'il soit le plus grand préleveur de taxes, impôts et charges sociales du monde, (sans parlers des emprunts d'État).

    Nous ne sommes pas loin de la situation de la Grèce...

     

    Des fois que ça creerait des emplois, les syndicats et la gauche de la gauche sont contres...

    Notre état par ces largesses, (principalement pour raisons électorales), est au bord du gouffre financier. 

    Il ne maîtrise plu notre économie, et donc pas plus notre chômage.

    (l'emploi et la richesse d'un pays dépendant à 100% d'une bonne économie privée).

     

    Au cas où "ça" créerait des emplois, les syndicats et la gauche de la gauche sont contre...

     

    Loi El Khomri et licenciement économique: pourquoi tant d'inquiétude?

    L'Express  - ‎il y a 1 heure‎  
    Le texte présenté par la ministre du Travail Myriam El Khomri propose une nouvelle définition du licenciement économique, qui suscite de nombreuses interrogations. REUTERS/ Charles Platiau ...
     
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :