• Financement des avantages sociaux des fonctionnaires, assimilés et salariés des entreprises publiques

    Le peuple anglais à écouté "les sirènes de la belle parole" pour la séparation avec l'Europe, bientôt, il va en connaître le coût...

     

    "c'est son choix, donc son problème à 51 %"...

     

    Mais, après l'euphorie du premier jour, j'ai comme l'impression que devant "les réalités les plus concrètes du problème", ces 51% commencent à y réfléchir sérieusement...

    Les dures réalités remplaçant les beaux discours. Et, que ceux qui lui ont fait voter contre, sont en train de raser les murs...

     

    De là, Il faut s'attendre à un probable retour de manivelle pour le FN et ses convictions antis Europe et antis euro.

     

    la vérité, même chez les voisins, cela fait toujours mal. 

     

    Financement des avantages sociaux des fonctionnaires, assimilés et salariés des entreprise publiques

     

     

    Cela étant dit, pour nous les français, même les  plus inconscients...

     

     Le nôtre de problème, ce n'est ni l'Europe ni l'euro.

     

     

    Notre grand problème, c'est celui des sur coûts de fonctionnement de notre d'état "lui-même" avec le statut et le surnombre de nos fonctionnaires +, la qualité inversement proportionnelle au coût des services qui prêtant nous offrir.

    Principalement, ceux qui sont régentés par la CGT et FO, (SNCF, Poste, EDF, Sécurité Sociale, Caf, Etc...).

     

     

    Surcoût de fonctionnement qui risque bien de nous faire expulser de l'Europe.

    Pour cela il n'y aura pas besoin de Miss Le Pen, mais tout simplement du refus des pays européens (les bien gérés) de financer les débordements financiers de nos sociétés à monopole d'État ou de nos politiques, (ailleurs, en europe, chez eux, ils les ont éliminés), + de payer nos dettes.

     

    Financement des avantages sociaux des fonctionnaires, assimilés et salariés des entreprise publiques

     

    Tous deux crachent sur l'Europe, mais, ne se posent pas la question des déficits du pays, même, ils sont prêts à les augmenter pour raisons purement électorales.

    De pures irresponsables avec nos syndicats politiques.

     

     

    Financement des avantages sociaux des fonctionnaires, assimilés et salariés des entreprise publiques

     

     

    Un de nos problème et, des plus couteux, les avantages sociaux accordés à tout ceux dont le salaire depend en totalité ou partiellement de nos impôts.

    Syndicalement, dits avantages acquits...

    Pour qui ? 

    Pas pour tous, financièrement impossibles, pour les 80 % de payeurs...

    Donc, uniquement pour les salariés de l'Etat, services publics, assimilés et entreprises à monopole d'Etat...

    Soit pour environ 7 millions de Français sur 65 millions.

     

    Le tout, payé par nos impôts, taxes, charges sociales et emprunts d'État.

     

    C'est cela, l'égalité de notre république, vue par la gauche.

     

     

    Financement des avantages sociaux des fonctionnaires, assimilés et salariés des entreprise publiques

     

    De là, notre lente mort économique, à coups de dépassements budgétaire et d'emprunts d'Etat pour raisons de corruption électorale et, de trouille vis a vis de nos syndicats politiques ...

     

    Financement des avantages sociaux des fonctionnaires, assimilés et salariés des entreprises publiques

    Le taux de prélèvements obligatoires sera de 45,7 % du PIB à la fin 2016, un record qui nous fait dépasser le Danemark et la Finlande, qui résistaient encore.

    Avec les charges sociales ( les plus élevées du monde), nous arrivons à près des 60 % mortels pour notre économie

     

    Financement des avantages sociaux des fonctionnaires, assimilés et salariés des entreprises publiques

     
     
     
    Par Jean Nouailhac
     

    Pour parvenir à ce résultat, les entreprises ont bien participé avec un taux d’imposition effectif moyen de 38 %, le plus élevé de toute l’Europe. ©AFP/ PHILIPPE HUGUEN

    Envoyer l'article à un ami
     
    Nouailhac - La France, déjà championne d'Europe… des impôts !

    Merci de compléter ce formulaire

    Message en cas d'erreur au focus sur le champ
     
    Ajouter aux favoris
     

    Cet article a été ajouté dans vos favoris.

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :