• Les fainéants et la réaction syndicale...

    Ce qu'ils oubliers, nos râleurs encartés et fonctionnarisés à vie, c'est que les électeurs français, ont voté "Macron", pour "court -circuiter" notre système syndicale politique et communiste, destructeurs d'emplois et champions de la langue de bois...



    Des fainéants, il y en a, c'est incontestables, probablement plusieurs millions en France, c'est dans la nature humaine, j'en fais sûrement partie, ayant préféré un travail facile et bien rémunérer... 
    (Pas fonctionnaire, je n'aurais jamais pu ... Bien qu'employés à vie, même pour les incapables, rêve cauchemar pour quelques 20 ou 30 % d'inutiles à vie... Mal rémunérer mais abuseurs d'avantages sociaux, dont la base de fonctionnement est : la "jalousie envieuse" et la "médisance perpétuelle" sur le collègue de "travail" +, pour certains le plaisir de pouvoir emmerder le "cochon "de contribuable, celui qui assure leurs salaire..)

    Les fainéants et la réaction syndicale...



    Alors pourquoi ils râlent, nos syndicalistes fonctionnarisés quand on appel, un chat un chat...

    Il est bien probable que "ces, nos, fainéants râleurs" toujours encartés à gauche, oui, on se demande pourquoi ils râlent sur un simple mot (voir *1).
     

    Toujours les mêmes nos râleurs et, toujours prêt à bloquer le pays même sur un simple mot...

    *

    Sur le fond, se sont bien eux les plus fainéants "ces râleurs grands amateurs d'avantages sociaux" voilà un mot fainéant, qui les touchent jusqu'au trognon ces "Français" qui se disent, "nous les travailleurs"...

    Se croyant avec leurs 25 / 30 heures semaine, "les meilleurs du travail" sans se rappeler qu'ils les ont obtenus leurs 25 /30 heures à coups de grèves bloquantes, et ce, toujours sur le dos de ceux qui travaillent et prennent le plus de risques, les employés et patrons des entreprises de production...

     

    Les fainéants et la réaction syndicale...




     Ou, la grande preuve de la "bêtise populaire électorale "des hommes politiques de gauche en manque de clientèle.

     

     

    * 1 ) ISF : l’escroquerie du « cadeau aux "riches" »

    C'est qui les riches ???

     

    « L’État fait des cadeaux aux riches » (réforme de l’ISF). « L’État distribue de l’argent aux patrons » (CICE transformé en baisse de charges). Ce vocabulaire est devenu banal et ne choque plus personne. Pourtant, il est le fruit de la démagogie politicienne. Susciter l’envie, la jalousie, la convoitise, les sentiments les plus bas, est devenu un argument politique omniprésent.

     

    Un pas riche et raciste du FN...

    Les fainéants et la réaction syndicale...

     

     

    Un pas riche en grève avec le rêve de devenir riche à la place des riches...

     

    Les fainéants et la réaction syndicale...

     

    Mais, sans le risque

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :