• Pauvre CGT, avec sa greve purement politique.

    Dépitée,

    elle a trouvé plus destructrice  qu'elle...

    L'eau ...

     

    Alors elle s'obstine en espérant encore réussir à plus emmerder les Français que l'inondation du siècle...

     

    Bientôt une loi, la cataloguant en catastrophe naturelle avec une assurance obligatoire contre ses méfaits.

     

     

    Pauvre CGT...

     

    L'eau se retire seule, quand il a fini de pleuvoir et ses otages sont immédiatement libérés et indemnisés...

     

    La CGT et FO, eux attendent que le gouvernement cède et donc, que le contribuable paye pour libérer leurs otages, nous les contribuables...

     

    Tant pis pour les morts...

     

    Obligatoirement il y en aura chez les plus faibles, ceux des PME et leurs salariés, touchées à Mort par le blocages de leurs activités

     Dans le Privé,

    ILs, les salariés, Elles, les entreprises, n'ont aucun droit aux subventions...

     

    "Tout le monde sait donc, et en parfaite clarté, ce que signifie aujourd'hui « prendre en otage » : s'emparer de quelque chose ou de quelqu'un, contre son gré, sans autorisation, pour faire pression sur des négociations. L'otage ne sera rendu que contre la rançon - voilà le principe de base. Et ce principe est rigoureusement appliqué dans les conflits en cours : l'approvisionnement en énergie, la libre circulation des marchandises et des personnes seront restitués contre le retrait de la loi travail. La formule de « prise d'otages » se trouve donc parfaitement justifiée, et il n'y a pas à s'en priver. Ni à faire entrer Daech dans le paysage."

    http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/021990326763-greves-otages-et-guerre-des-mots-2003417.php?wef2QedxKle84UaR.99#xtor=EPR-3038-%5Bnl_ideesdebats%5D-20160603-%5BProv_%5D-1913571%402

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :