• Pauvres cheminots cégétistes, le contribuable ne leur donne plus assez de pognon pour assurer le service client.

     

    Débordés de travail, (entre 2 grèves), en manque permanent d'effectif, avec de mauvais salaires et des retraites tardives...

     

    Pauvres cheminots cégétistes, le contribuable ne leur donne plus assez de pognon pour assurer le service client.

     

    je comprends très bien qu'il ne respecte plus le client pas même le contribuable...

    Si j'ai bien compris la CGT,  "clients et contribuables", sont des salauds de riches qui refusent de leur donner "plus de pognon "pour "moins de services"...

     

    Clients et contribuables, de plus, des salauds totalement "anti-gauche" qui vont jusqu'à critiquer nos "sympathiques grèves"...

     

     

    Grèves incomprises n'ayant pourtant, qu'un but, pouvoir manger à notre faim et entretenir nos familles...  

     

    En secondaire, bien sûr et, inavouable...

     

    Et juste pour nous le "zero" du rail.

     

    Avoir de meilleures retraites, plus jeune et, avec moins d'heure de travail le tout, sur de dos du contribuable.

     

    Le client lui, ne voulant ou ne pouvant plus prendre le train...

     

    Trop chère...

     

    Tant pis pour sa gueule, nous on est de gauche... 

     

     Train. Cher en France, mais pour une bonne qualité de service

    Ouest-France  -  
    Le prix du billet de train est élevé en France par rapport à ce qui se pratique dans d'autres pays européens. | Marc Ollivier. Réagir; Facebook; Twitter; Google+; Lire le journal numérique. par Even VALLERIE.
     
     
     
    SNCF, le "foutage de gueule" du client + le pillage du contribuable...
     
     

    Pauvres cheminos cegetiste et autres, ils ne peuvent plu assurer le service client.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :