• Quand les responsables politiques font "n'importe quoi" pour être élus ou réélus...

    "Corruption électorale gouvernementale."

     

    Ou, la grande générosité de nos élus, "on promet ou fait tout et n'importe quoi" avec l'argent des autres...

     

    Quand les responsables politiques font n'importe quoi être élus ou réélus...

     

    Grèce :

     

    Leurs nouveaux emprunts sont sous contrôle strict des préteurs...

     

    Finit de faire n'importe quoi avec l'argent des autres, (déficits gouvernementaux), pour "assurer" le train de vie de l'état, et le vote de ses fonctionnaires, assimilés et autres bons Kamarades.

     
     
     
    la réforme des retraites et de l’impôt sur le revenu adoptée par le parlement Grec...
     
     

    Ils ne trouvent plus personne pour payer à leur place...

    Le socialisme, c'est ça...

    En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/europe/021913543509-grece-la-reforme-des-retraites-et-de-limpot-sur-le-revenu-adoptee-par-le-parlement-1220424.php?scLZgd0XTG8jPoi9.99#xtor=EPR-7-%5Bmatinale%5D-20160509-%5BProv_%5D-1913571%402
     
     
    Les Grecs, n'ont plus le choix, à quand notre tour ???
     
    L'argent de leurs emprunts à disparut dans les gaspillages gouvernementaux, (corruption électorale), les salaires et privileges de leurs fonctionnaires en surnombres.
     
     

    Ils ne trouvent plus personne pour payer à leur place...

    A gauche, ils sont formidables, ils votes et manifestent contre la crise ???

    C'est certain, ça va arrêter la crise et créer des emplois...

    D'ailleurs, Hollande a parfaitement réussit les deux, à ce qu'il nous dit...

     

    Ils ne trouvent plus personne pour payer à leur place...

     Juste pour entretenir le train de vie de notre état et les privileges de ses trop nombreux salariés.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :