• Stupéfaction en Suède après l'attentat fictif suggéré par Donald Trump...

    Le Monde -

    La saillie du président américain, suggérant une attaque qui n'a pas eu lieu, a été accueillie dans le pays avec un mélange de stupeur et de dérision.

     

    A force de dire n'importe quoi,  ça fini par retomber sur la tête des hauteurs avec retour de flamme "tragico comique".

     

    Ce "n'importe quoi" les officiados du FN en disent tous les jours ce sera probablement la premiere raisons qui leur fera perdre les prochaines elections...

    Tous les Français ne sont pas aussi "cons "que le pensent ceux qui écrivent leurs fausses informations dans ses pages...

     

    Figaro Etats-Unis: Après avoir inventé un attentat en Suède, Trump tente de se justifier20minutes.fr

     

    Fausses informations et propagandes d'extreme droite, un des derniers resultats les plus rigolo...

    Son rêve...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Fin de la mondialisation...

     

    Ford et les autres sociétés Américaines vont "peut-être" rapatrier leurs fabrications...

     

    Évidemment, il y aura rétorsion, alors que fera Trumps s'il perd ses marchés à l'export ???

     

     

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/gironde/bordeaux-metropole/quel-avenir-usine-ford-blanquefort-1184933.html 

     

    Plusieurs milliers d'emplois menacés en France...

     

    A votre avis, que va-t-il se passer ???

     

    Est-ce que la France sera "gagnante" dans le grand renfermement sur "soi-même" de la vision de la mondialisme des "populistes" de tous bords...

     

    Ford et les autres societés Americaines vont peut-etre rapatrier leurs fabrications

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • À mon avis, le grand problème, ce, n'est pas celui de Fillon, il est juste en train de payer pour "tous les autres"...

    (Ne pas me faire dire que je le plains, il a abusé de sa position, aux électeurs de choisir pour la suite à donner.)

     

    je pense que les français, pour ces élections, auront "encore" à choisir entre:  

    Un "pas très honnête et nul".

    ou,

    Un "pas très honnête et capable".

     

    Le choix du nul a déjà été fait aux dernières élections, avec les résultats que l'on connais...

     

     

    Fillons va probablement devenir le bouc emissaire des abus financiers de notre caste public

     

     

     

    Il est bien probable que je voterais pour lui s'il n'y a personne avec un programme similaire ou crédible pour le remplacer, (peu importe son parti politique).

    Ce que je souhaite, c'est que nos politiques remettent les pieds sur terre et que ceux qui sont fonctionnaires démissionnent définitivement s'ils sont élus au niveau "décideurs politiques" responsables de l'utilisation de l'argent public, notre argent...

    A ce niveau  des hauts fonctionnaires et, décideurs politique de l'utilisation de l'argent public, il y a obligatoirement et systématiquement conflits "d'intérêts corporatifs et électoraux"... 

    Pour preuves, surnombres et avantages sociaux corporatifs indus sur tout ce qui touche les fonctions publiques, les assimilés et sociétés à monopole d'État.

    +

    Gaspillages de l'argent public, jamais sanctionné...

     

    Fillons va probablement devenir le bouc emissaire des abus financiers de notre caste public

     

     

    Le grand problème français, ce sont les abus "de tout" ce qui touche "tous" nos systèmes étatiques, ce, en partant du petit fonctionnaire "en surnombre", jusqu'au plus haut nivaux  de notre fonction publique, donc, de nos politiques...

    Eux, nos politiques, à plus de 90 % fonctionnaires à vie et c'est donc eux-mêmes, qui décident de leurs propres avantages sociaux et financiers, (privilèges) et donc de ceux de leur corporation (électeurs potentiels).

     

    Fillons va probablement devenir le bouc emissaire des abus financiers de notre caste public

     Notre système public a presque fini de scier la branche de ses abus...

     

    Depuis des années, ces gens, regroupés en "caste", ce sont "autos octroyées" des privilèges sociaux et financiers sur le dos du contribuable.  

     

    Partage de l'argent public, avec, pour les plus petits salariés de nos systèmes étatiques, la complicité de notre système syndical "politisé et fonctionnarisé", qui, lui aussi, en vie royalement.  

    Complicité de notre "caste publique" faite au de triment des entrepreneurs et de leurs salariés...

    D'où, la sortie "presque totale" des salariés du privé de nos systèmes syndicaux.

     

    Fillons va probablement devenir le bouc emissaire des abus financiers de notre caste public

     

    Soutien et organisation de ce partage de l'argent public par nos politiciens élus, (eux-mêmes le plus souvent fonctionnaire à vie), et premiers bénéficiaires de cette gigantesque escroquerie d'Etat. 

    Soit, les gaspillages et l'appropriation de nos richesses nationales par une "caste publique d'environ 7 millions de personnes", devenus à coups "d'abus financiers et sociaux"... 

     

    La première raison de nos déficits et de notre chômage.

     

    Fillons va probablement devenir le bouc emissaire des abus financiers de notre caste public

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    A savoir que presque tous, nos partis et hommes politiques fonctionnent sur ce système d'enrichissement personnel sur l'argent du contribuable.

     

    Que "Penelope" ait travaillée ou pas,sur le fond l'on s'en fout, juste le principe et le salaire est honteux.

     

    Alors aussi, que l'on sait pertinemment qu'environ 20 % de nos fonctionnaires et assimilés soit, un bon million, n'en foutent pas une ou, qu'au mieux ne travaillent réellement que quelques heures par semaine... (calculez-en le coût, même au smic + retraites et avantages sociaux)...

     

    Un nom à ce phénomène français, "corruption électorale"... 

     

    Cela étant dit et, très facile à prouver, (nous en connaissons tous de ses planqués à vie de la fonction publique...)

     

    Que "Peneloppe" ai travaillé ou pas, l'on s'en fout, juste le principe et le salaire sont honteux

     

     

    De ses combines et arrangements entre copains et coquins de nos politiques, n'ou n'en voulons plus.

    Ni ceux de gauche.

    Ni ceux de droite,

    Ni ceux de la vertueuse famille Le Pen,

    Ni ceux de nos centrales syndicales, (voire suivantes)

    Ni ceux de nos fonctionnaires et autres services "dits" publics... (Et de leurs menaces permanentes de grèves bloquantes).

     

    Que "Penelope" ait travaillée ou pas,sur le fond l'on s'en fout, juste le principe et le salaire est honteux.

     

    Tous, un jour, se sont fait prendre la main dans la caisse ou dans les combines et encore, probablement, les pris la main de le sac, ne représente que - de 10 % des réalités.

     

    Une corruption de notre classe politique et syndicale qui finit par coûter des dizaines de milliards aux pays...

     

    Que "Penelope" ait travaillée ou pas,sur le fond l'on s'en fout, juste le principe et le salaire est honteux.

     

    Sans oublier évidemment les petites combines financières de nos élus communaux et régionaux...

    Le surnombre de nos fonctionnaires pour raisons de corruption électorale, (il faut bien faire plaisir à l'électeur n'est ce pas, Mr Hollande).

    +

    La totale désorganisation de nos services publics, (écoles, sécurité sociale, hôpitaux, SNCF, électricité, ext.), pour raison de gestion syndicale abusive, soit, la première raison avec le surnombre et les avantages sociaux "indus", des déficits permanents de nos services publics.

     

    Que "Penelope" ait travaillée ou pas,sur le fond l'on s'en fout, juste le principe et le salaire est honteux. 

     

    Déficits toujours financés par le contribuable, ce cochon de payeur...

     

    Voila l'actuelle situation de la France avec probablement ,un bon 1/4, du budget du pays qui disparaît dans ces gouffres sciemment entretenus par nos politiques de tous bords et où tous s'y engraissent.

    (Ne jamais oublier que nos dirigeants et responsables, irresponsables politiques sont à plus de 90 % fonctionnaires à vie, pourquoi se priver, c'est le contribuable qui paye)

     

     

    Probablement, également, la plus visible "raison" de nos plus de 2000 milliards d'emprunts publics, nos impôts, taxes, charges sociales n'arrivant plus à assurer les financements de notre trop gourment état.

     

    Que "Penelope" ait travaillée ou pas,sur le fond l'on s'en fout, juste le principe et le salaire est honteux.

     

    Bon, alors, sur ces bases, pour qui allons nous voter aux prochaines élections?

    Un malhonnête ou un nul plus ou moins honnête?

    À ce jour le choix est illimité entre nuls malhonnêtes ou moyennement malhonnêtes...

     

    Faudra choisir...

     

    Ce qui laisse toutes chances de retour à Hollande, brave capitaine de pédalo et grand protecteur du surnombre et des avantages sociaux de ses petits copains et électeurs de nos fonctions et services publiques.

     

    Le grand Homme...

    Que "Penelope" ait travaillée ou pas,sur le fond l'on s'en fout, juste le principe et le salaire est honteux.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Dans l'affaire Fillon, ce qui choque le plus, ce n'est pas le fait d'avoir employé sa femme ou ses enfants, 70 % de nos élus le font et probablement dans les mêmes conditions. 

    Mais bien les salaires et avantages octroyés pour "probablement", des emplois "peut-être" pas vraiment fictifs, mais sans rapport avec les rémunérations...

    D'où notre position du 27e pays le plus corrompu dans le classement mondial...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_perception_de_la_corruption

     

     

    Nos politiques, tous ou presque, dont plus de 90 % sont issus de nos fonctions publics...

     

     

    Se sont bien les montants de ces rémunérations qui choquent le plus et qui démontrent le mieux que ces gens vivent sur une autre planète avec l'argent de nos impôts...

    Ni Fillon ni ses amis, ni nos dirigeants de gauche, ni ceux du FN ne semblent s'en rendre compte, pas même nos dirigeants syndicaux qui tous, se versent des rémunérations et se donnent des avantages au-dessus de la "normale" et de "la morale", ce sans se sentir "responsables" de leurs propres dérives financières.

     

    Nos politiques, tous ou presque, dont plus de 90 % sont issus de nos fonctions publics...

     

    D'où également les dérives des coûts de nos fonctions publiques d'où "presque" tous nos politiques sont issus. (Autour de 90%)

     

    Et en suivant, celles financières et morale de notre pays.

     

    Nos politiques, tous ou presque, dont plus de 90 % sont issus de nos fonctions publics...

     Jamais assez, d'après la CGT et FO...

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique